Mission

Notre mission est de lutter contre les Maladies Tropicales Négligées (MTN) en Afrique subsaharienne depuis l’approche des Droits de l’homme et en cohérence avec la stratégie des Soins de Santé Primaires (SSP).

Photographie : Ana Palacios

Que faisons-nous?

Nous travaillons pour éradiquer les maladies oubliées en Afrique, des maladies inconnues dont personne ne s’inquiète. Mais chez Anesvad nous nous engageons pour le Droit de l’homme à la santé et, parce que ces personnes ont les mêmes droits que nous tous, nous luttons pour en finir avec la souffrance que provoquent certaines de ces maladies, qu’on peut en outre prévenir et même guérir. L’ulcère de Buruli, la lèpre et le pian sont des maladies de peau causées par différentes bactéries et visibles car elles se montrent à l’extérieur à travers des lésions. On peut les prévenir, les détecter à temps et les guérir. C’est pourquoi nous les travaillons de manière intégrale, pour optimiser les ressources afin d’obtenir un plus grand impact. Nous le faisons dans quatre pays de l’Afrique subsaharienne: Côte d’Ivoire, Ghana, Bénin et Togo.

Comment le faisons-nous?

Chez Anesvad nous adhérons à la stratégie de l’Organisation mondiale de la santé, qui a marqué, pour 2020, des objectifs clairs pour ces trois maladies: éradiquer le pian, éliminer la lèpre et contrôler l’ulcère de Buruli. Mais ils ne peuvent pas le faire en solitaire. Chez Anesvad non plus. C’est pourquoi nous concentrons nos efforts sur le terrain, encourageant la collaboration des organisations sur place, des centres de recherche, des gouvernements locaux. De plus, nous incluons dans tous nos projets la perspective de genre, nous travaillons pour favoriser l’intégration des personnes handicapées, l’interculturalité et tout ceci avec une stratégie de Soins de santé primaires grâce à laquelle non seulement nous soignons les malades, mais nous favorisons des modes de vie sains, qui aident à prévenir et à combattre ces maladies. Ainsi, nous travaillons l’alimentation ou l’hygiène de base et l’assainissement, par exemple.

Nos valeurs

  • 1.

    Indépendance

    Nous sommes une organisation sans aucun lien de dépendance avec des institutions entrepreneuriales, politiques ou religieuses, et nous nous engageons à agir dans le seul intérêt de remplir notre objectif de fondation orienté à la matérialisation du droit à la santé pour les personnes en situation de plus grande vulnérabilité.

  • 2.

    Responsabilité

    Nous jouons notre rôle comme organisation titulaire de responsabilités quant au respect, la protection et la garantie du droit de l’homme à la santé, qui implique un engagement ferme dans la création d’un environnement propice pour la matérialisation de ce droit.

  • 3.

    Qualité, innovation et recherche de l’excellence

    En cohérence avec cette responsabilité, nous assumons le ferme engagement d’améliorer constamment nos processus, nos outils et nos capacités. Nous misons résolument sur l’innovation centrée sur les personnes, en adoptant des modèles et des approches qui permettent l’accomplissement effectif de notre Mission.

  • 4.

    Des rapports basés sur la Collaboration

    Nous misons sur l’encouragement de processus de concertation entre acteurs, basés sur le respect des personnes, des cultures et de la diversité des conceptions anthropologiques de la santé, et de processus de construction de confiance mutuelle, qui permettent d’augmenter l’impact de nos interventions et d’atteindre davantage et de meilleurs résultats. Nous orientons notre action à l’établissement de liens entre les acteurs et à promouvoir des dialogues et des actions multi-acteur, plaçant toujours les personnes, titulaires des droits, au centre de ces processus.

  • 5.

    Éthique, transparence et reddition de comptes

    Nous assumons en outre un engagement d’excellence en matière d’éthique, transparence et reddition de comptes auprès de notre base sociale, les titulaires des droits avec lesquels nous travaillons et la société en général. Nous nous engageons à jouer un rôle actif en ces matières, non seulement au sein de l’organisation, mais également dans le domaine des organisations sociales et dans la société dans son ensemble.

  • 6.

    Approche systémique et changement social

    Notre travail n’a pas une vision superficielle des problématiques qu’il affronte, mais adopte une approche systémique, analysant la trame de facteurs causaux qui se cachent derrière la non matérialisation du droit à la santé. Depuis cette vision, et nous appuyant sur les principes des droits de l’homme, nous nous orientons à la transformation et au changement social dans toutes ses dimensions.

ACCRÉDITATIONS

  • Ongd
  • aecid
  • Diploma a la gestión avanzada
  • Ong acreditada