Des projets solidaires pour promouvoir la santé

Les maladies tropicales négligées

Nous améliorons la santé des personnes les plus oubliées

Zone:
Togo

Durée:
12 mois

Coût:
127.250,12 Euros

  • 15 communautés
    les plus touchés par l’ulcère de Buruli
  • 15 communautés
    ne bénéficient d’aucun service de soins de qualité
  • 34 relais communautaires
    seront formés dans le cadre de ce projet
Situation

Le Togo est un minuscule pays d’Afrique Occidentale. Nous développons des projets au sein de ce pays depuis l’an 2010, en particulier liés à la lutte contre l’ulcère de Buruli mais qui se centrent également sur l’accès aux soins des femmes enceintes avant, pendant et après l’accouchement. Nos interventions dans ces deux domaines nous ont permis d’améliorer la qualité de la santé au sein de ces communautés.

Avec ce projet, nous faisons un pas en avant pour réduire la mortalité associée aux maladies de la peau, et en particulier à l’ulcère de Buruli, la lèpre et le Pian dans 15 villages du pays dont l’accès aux infrastructures médicales est très limité.

 

Notre objectif

L’expérience acquise depuis 2010 en matière de lutte contre l’ulcère de Buruli au sein du pays nous permet de constater que la maladie a une incidence relativement faible certes, mais que les personnes atteintes d’ulcères en général ou d’autres maladies de la peau n’ont pas toujours accès aux soins. Ce projet se veut donc un pas en avant, pour soigner aussi d’autres maladies

Que faisons-nous ici ?

• Approfondir les connaissances des personnes qui vivent dans des villages pour favoriser la détection précoce de la maladie et pouvoir améliorer la prise en charge médicale des patients.

• Améliorer les capacités du personnel médical de la zone, afin qu’il puisse reconnaître les symptômes de ces maladies.

• Améliorer la détection précoce et la prise en charge des patients touchés par ces maladies, grâce à la coordination de tous les agents intervenants.

 

Qui aidons-nous ?

 

  • Les enfants
  • Les personnes souffrant de l’UB (près de 50 cas par an)
  • Les personnes présentant des blessures ou des traumatismes (24 048 en 2014 dans les 3 préfectures)
  • Les personnes présentant d’autres lésions cutanées (5 061)
  • Les personnes âgées
  • Les jeunes

 

Résultats

L’expérience acquise au fil des projets antérieurs nous a permis de détecter que ces sujets doivent toujours être abordés au travers des communautés. Les séances de sensibilisation et d’information réalisées dans ces villages sont les meilleurs outils pour toucher les habitants et leur expliquer en quoi consiste la maladie.

()

“”

Ce que vous pouvez faire

Vous voulez nous aider dans notre lutte contre les maladies négligées?

Je souhaite collaborer