Des projets solidaires pour promouvoir la santé

La santé maternelle et infantile

Accouchements sûrs au Ghana

Zone:
Ghana

Durée:
24 mois

Coût:
348.817 euros Euros

  • Nous formons plus de 100
    sages-femmes
  • 18.000 personnes
    sont assistées dans les différentes communautés
  • 6.000 femmes
    enceintes ou mères sont prises en charge
Situation

Le District d'Akatsi se trouve dans le sud-est du Ghana. Il s’agit d’une zone de difficile accès avec de pauvres installations sanitaires et une proportion d'un docteur - infirmier/ère par chaque 70.000 personnes.

Notre objectif

Nous voulons éviter que les mères et leurs bébés meurent pour des causes liées  à la grossesse ou à l'accouchement. Les morts qui au nord sont facilement évitables et, cependant, dans des pays comme le Ghana sont plusieurs fois impossibles d'éviter. De plus, nous formons les mères pour améliorer l'alimentation de leurs fils et leurs filles et aménageons des installations sanitaires de premier niveau pour que la prise en charge soit l'adéquate.

Que faisons-nous ici ?

Notre travail à Akatsi se développe dans un contact direct avec les communautés les plus vulnérables. Les sages-femmes traditionnelles jouent un rôle déterminant dans les accouchements. La majorité des femmes accouchent dans leurs huttes, sans eau et sans lumière, avec l’aide de ces personnes, sans avoir des connaissances médicales suffisantes. C’est pourquoi, nous formons plus de 100 sages-femmes, pour améliorer leurs connaissances basiques et pour qu’elles sachent comment faire au cas d’urgence. De plus, nous formons les mères pour qu'elles sachent comment nourrir d'une manière plus variée à leurs bébés et dans la prévention des maladies les plus communes chez les enfants  de moins de cinq ans. Finalement, nous focalisons nos efforts sur  l'autonomisation des femmes grâce  aux clubs de mères et aux  comités de quartier.

Qui aidons-nous ?

Près de 6.000 femmes enceintes de 30 communautés du District ont vu améliorée la qualité de la prise en charge reçue tant par les sages-femmes traditionnelles comme par les services sanitaires de sa communauté. Les deux structures ont été sensibilisées et ont reçu une formation. De plus, l'impact du projet a été perçu dans environ les 18.000 personnes de ces 30 communautés d'Akatsi. Les femmes qui ont participé aux groupes où elles  peuvent dialoguer en liberté et le renfort du rôle des sages-femmes ce sont  deux autres activités du travail de ce projet qui n'oublie pas le besoin d'implication des autorités sanitaires.

Résultats

Avec l'implémentation du projet des améliorations ont été détectées dans la prise en charge des femmes enceintes et une plus grande confiance de celles-ci vers les services sanitaires. En plus, on a travaillé sur la sensibilisation des communautés et celles-ci ont été impliquées plus activement dans le fonctionnement du système de santé local et dans l'exigence du respect aux  Droits relatifs à la santé.

Olivia Atsiade (Sage-femme traditionnelle )

“Savoir que les enfants sont heureux me remplit de joie”

Que pouvez-vous faire

Vous pouvez nous aider à changer cela et à défendre le Droit à la santé. Vous avez plusieurs façons de le faire.

Je souhaite collaborer